En 1995, le premier Comité des Maires Libanais a été élu par les villes libanaises membres de la Fédération Mondiale des Cités Unies, devenue Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) en 2004.

Ce Comité a pour mission le renforcement de l’action collective et le dialogue avec les institutions gouvernementales et internationales.

 

En 1997, un bureau de représentation de CGLU a été installé au Liban,  avec pour mission d’animer le Comité des Maires Libanais et de travailler avec les municipalités libanaises sur deux grands axes : institutionnel et technique.

En 2001, lors de la IVème Conférence Générale des Villes libanaises, syriennes et jordaniennes, les Maires et Présidents de Fédérations des Municipalités membres de CGLU, ont pris la décision de créer le Bureau Technique des Villes Libanaises (BTVL). L’objectif était de doter les municipalités d’un outil concret leur permettant à la fois de répondre à leurs  mission, mais aussi de développer des projets selon les deux grands axes mentionnés. Aujourd'hui BTVL est devenu aujourd’hui le catalyseur de l’action municipale au Liban sous l’impulsion du Comité des Maires Libanais.

Le Bureau de CGLU assume la direction du BTVL, émanation des municipalités libanaises membres de CGLU. A ce titre,  le Bureau de CGLU/BTVL développe l’action municipale collective, accompagne les grands mouvements municipaux dans le monde et traite des grandes questions intéressant les municipalités.

Sur le plan insitutionel le Bureau de CGLU/BTVL organise depuis 2001, une multitude d’actions (conférences, ateliers,…) répondant aux attentes des élus locaux. Ces dernières années les activités ont concerné le Plan Stratégique de Developpment local PSDL (2002), les objectifs du Millénaire pour le développement (2004), la création de Bureau Municipal de Développement Local BMDL (2007), la Décentralisation (2009) ou encore la lutte contre le changement climatique (2011)…

Ces actions ont permis au Comité des Maires Libanais dans un premier tempsd’instaurer un dialogue entre les municipalités et dans un deuxième temps, entre celles-ci et les institutions gouvernementales et internationales.

Sur le plan technique, le Bureau de CGLU/BTVL développe des actions bilatérales et des projets de coopération décentralisée entre des collectivités libanaises et européennes (notamment françaises, espagnoles, belges et italiennes) touchant plusieurs domaines : la gestion municipale, la démocratie locale, le renforcement institutionnel, le développement local et autres… Le Bureau de CGLU/BTVL organise également des stages de formation, des visites d’échanges et réalise des études ciblées.

 

C’est avec un fort engagement que le Comité des Maires Libanais assume son rôle d’animateur et de rassembleur de l’action municipale au Liban répondant ainsi aux attentes des Elus d’unifier leur voix et de traiter ensemble les grandes questions les concernant.

 

 

  

You must install Adobe Flash to view this content.

 

  

Autres Publications