EVENEMENTS

Sous le Haut Patronage et en présence de SEM Raymond ARAYGI, Ministre de la Culture

Le Bureau de Cités et Gouvernements Locaux Unis au Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises (CGLU/BTVL) a organisé en partenariat avec l’Ambassade de France/Institut français au Liban, l’Institut Français du Proche-Orient (IFPO), le Bureau de l’UNESCO à Beyrouth et le Réseau des Villes Historiques et Archéologiques (RVHA) :

le

« Séminaire d’échanges sur le patrimoine, sa protection et sa mise en valeur : quel rôle pour les responsables locaux et quels appuis pour les municipalités ? » le 10 avril 2014  

suivi de la

« Plateforme des projets de coopération décentralisée sur la valorisation du patrimoine et le tourisme » le 11 avril 2014 

A la Maison de l’Artisan, Palais municipal de Zouk Mickaël


Environ 115 participants se sont réunis lors de ces évènements, représentant :

-  les membres du Réseau des Villes Historiques et Archéologiques ;

- les villes et fédérations membres du Réseau CGLU/BTVL intéressées par la thématique de la gestion et de la valorisation du patrimoine ;

- les institutions de l’Etat (directeurs généraux et cadres des Ministères de la Culture, des Travaux Publics et des Transports/ Direction Générale de l’Urbanisme, du Bureau du Ministre de l'Etat pour la Réforme Administrative et du Conseil du Développement et de la Reconstruction) ;

- les institutions internationales (Ambassades de France, d’Espagne et d’Italie, délégation de l’Union Européenne) ;  

- les institutions de coopération bi et multilatérale intervenant dans le secteur au Liban ;

- les centres et instituts de recherche spécialisés ;

- les partenaires de coopération décentralisée qui interviennent dans le secteur (Conseil Général de l’Aude, Conseil Général des Yvelines, Ville de Marseille et Région PACA - Provence-Alpes-Côte d’Azur).

La table ronde intitulée : « Dialogue avec le Ministre de la Culture, SEM Raymond ARAYGI, et attentes des Municipalités libanaises » a été l’un des temps forts du séminaire.

Cette table ronde a permis aux maires présents de présenter le Comité des Maires Libanais et le Réseau des Villes Historiques et Archéologiques (RVHA), d’exposer les grandes lignes du projet du RVHA « Patrimoine culturel, Patrimoine naturel et développement local au Liban», et d’en discuter avec les partenaires potentiels qui se sont tous dit prêts à soutenir le projet. Le Bureau CGLU/BTVL a également reçu des messages d’appui du Réseau des Grands Sites de France et de l’Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire (ANVPAH).

Le débat et la journée ont été clôturés par :

-          M. Hamad HASSAN, Maire de Baalbeck et Président du RVHA, qui a salué l’engagement des partenaires en faveur du projet. 

-          SEM. Hamad AL HAMMAMI, Directeur du Bureau Régional de l’UNESCO à Beyrouth, qui a fait part de sa volonté de contribuer à la réussite du projet via l’expertise technique et l’appui en matière de protection du patrimoine et via le soutien de l’UNESCO au projet lors de la démarche à initier auprès des bailleurs de fonds. 

-          M. Henri LEBRETON, Conseiller de Coopération et d’action culturelle et Directeur de l’Institut français du Liban, qui s’est félicité de la coopération décentralisée franco-libanaise qui permet de mutualiser les expériences. M. LEBRETON a proposé d’élargir le projet à d’autres thématiques que le tourisme. Il a aussi signalé que l’Ambassade de France est prête à soutenir le projet et appuyer la formation d’élus locaux et de cadres municipaux.

-          SEM. Raymond ARAYGI, Ministre de la Culture, qui a souligné son appui à la constitution du Comité de pilotage proposé par le RVHA pour assurer le suivi du projet et le dialogue entre les différentes parties prenantes (municipalités, institutions de l’Etat et institutions internationales). Selon SEM. ARAYGI, le comité doit avoir un statut clair, des objectifs bien définis et un calendrier de travail, et doit également être dynamique et efficace. Le ministre a déclaré que le ministère est prêt à être le coordonateur de ce comité et à porter sa voix auprès des instances nationales. 

 

La plateforme du vendredi 11 avril a, elle, été organisée en collaboration avec le Conseil Général de l’Aude et la municipalité de Zgharta/Ehden et a abordé les outils mis à disposition des municipalités pour la gestion et la valorisation du patrimoine via des coopérations, avant de faire un tour de table des acteurs et des projets de coopération décentralisée dans le domaine de la valorisation du patrimoine et du tourisme.

La demi-journée de discussion a permis de mettre en valeur le rôle que les nouvelles technologies peuvent jouer dans la mise en valeur du patrimoine, ainsi que d’échanger sur les succès de certains projets  mais aussi sur les problématiques de concertation avec les populations locales que rencontrent certaines municipalités. Enfin, cette plateforme a également été l’occasion de revenir sur les différentes difficultés auxquelles font face les municipalités en matière de ressources humaines et de financement, et les manières d’y faire face.

La plateforme a été clôturée par M. LEBRETON, Conseiller de Coopération et d’action culturelle et Directeur de l’Institut français du Liban, qui a félicité les maires libanais pour leur dynamisme et leur volonté politique et a réaffirmé le soutien de l’Ambassade de France aux projets menés dans le secteur de la valorisation du patrimoine et du tourisme.