001.jpg 002.jpg 003.jpg 004.jpg 008.jpg 007.jpg 006.jpg 005.jpg

 INSTANCES DE CGLU

Le Conseil Mondial

Le Conseil Mondial de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) est le principal organe d’élaboration des politiques de l’Organisation mondiale. Il en adopte les orientations et veille à la mise en œuvre de celles décidées par l’Assemblée Générale.
Le Conseil Mondial conduit ses activités conformément aux décisions de l’Assemblée Générale.
En particulier, le Conseil élit le Président, les Co-présidents  et le Trésorier de l’Organisation, et ratifie les nominations des Vice-présidents. De plus, il nomme parmi ses membres, les membres du Bureau Exécutif. Il a également pour tâche d’approuver le budget de l’organisation et de statuer sur les adhésions et les éventuelles exclusions de CGLU.

Le Conseil Mondial regroupe 340 membres de gouvernements locaux nommés par l’Assemblée Générale.
Les Municipalités Libanaises de Beyrouth, Dekwaneh, Tibnine et Chiyah sont membres du Conseil Mondial.

La Délégation Libanaise présente lors du Conseil Mondial de CGLU, à Haikou (Chine), en novembre 2014.

Le Bureau Exécutif

Le Bureau Exécutif de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) est chargé de formuler des recommandations au Conseil Mondial et d’en mettre en œuvre les décisions. Il est surtout responsable de la gestion administrative et financière de l’organisation, notamment en ce qui concerne le budget, qu’il doit approuver puis soumettre au Conseil Mondial.

Le Bureau Exécutif est composé de 114 membres, élus parmi les membres du Conseil Mondial.
La Municipalité de Beyrouth est le représentant du Liban au Bureau Exécutif.

Une partie de la délégation libanaise présente lors du Sommet Mondial de CGLU, à Rabat, en octobre 2013, en compagnie de Ségolène Royal.

Les Commissions et Groupes de Travail de CGLU

Les Commissions et les groupes de travail de CGLU

Les Commissions de CGLU réfléchissent à l’élaboration des politiques de CGLU selon les domaines définis par le Bureau Exécutif. Elles travaillent également à la mise en œuvre de ses politiques, de manière à rendre leur application efficiente. Les groupes de travail  contribuent à développer des propositions et/ou des initiatives de coopération entre les gouvernements locaux et leurs associations. Plusieurs municipalités libanaises sont investies dans ces commissions :

  • La Commission  Décentralisation et autonomie locale, présidée par la Diputacion de Barcelone (Espagne). La Municipalité de Tripoli (Liban) est Vice-présidente de cette commission qui a pour mission le renforcement des processus de décentralisation et de l’autonomie locale afin d’améliorer la gouvernance locale dans toutes les régions du monde. Afin d’y parvenir, la Commission travaille à promouvoir les principes de l’autonomie locale dans les instances internationales. Elle fait également un lobbying politique en faveur de l’adoption et de la mise en œuvre des principes internationaux sur la décentralisation.
  • La Commission Interrégionale Méditerranée vice-présidée par le Maire de Tripoli. Cette commission promeut la coopération décentralisée et le dialogue avec les institutions nationales, européennes, internationales.
  • La Commission Villes digitales et de la connaissance, présidée par la Municipalité de Bilbao (Espagne). Les villes de Tripoli et de Beyrouth en sont membres.
  • La Commission Finances locales et développement, présidée par la Municipalité de Rabat (Maroc), dont le Bureau Technique des Villes Libanaises est membre.

Pour en savoir plus sur les commissions et les groupes de travail de CGLU: http://www.uclg.org/fr/organisation/structure/commissions-groupes-travail