001.jpg 002.jpg 003.jpg 004.jpg 008.jpg 007.jpg 006.jpg 005.jpg

Cités Unies Liban/BTVL, animateur du réseau de CGLU

Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU)

L'organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) est créée en 2004 sur les bases de la Fédération Mondiale des Cités Unies (FMCU) et de l’Union Internationale des Villes et Pouvoirs Locaux (IULA). CGLU est également dotée d’une section métropolitaine (Metropolis). CGLU représente et défend les intérêts des gouvernements locaux sur la scène internationale.

Les missions de CGLU:

- Être le porte-parole et le défenseur de l’autonomie locale démocratique.
CGLU y travaille par la coopération entre les gouvernements locaux mais aussi en affirmant leur place dans la gouvernance mondiale.

- Promouvoir le développement économique, social et culturel de ses membres.
Pour cela, CGLU travaille à encourager la formation et le service aux populations, à inciter aux principes de bonne gouvernance, et à promouvoir la lutte contre l’exclusion sociale et contre les discriminations (de sexe ou de race).

- Inscrire ses membres dans un réseau, dont elle assure l’unité et la coopération.

- Promouvoir le rôle des gouvernements locaux sur la scène internationale.
CGLU œuvre pour les placer au cœur de la coopération décentralisée en faisant de l’organisation et de ses membres, les meilleurs interlocuteurs mondiaux en matière de partenariats avec les gouvernements locaux.
1000 villes, réparties dans 136 pays et 132 associations de gouvernements locaux – soit la grande majorité des associations de gouvernements locaux du monde – ont déjà adhéré aux valeurs défendues par CGLU.

Afin de travailler au plus près des réalités des gouvernements locaux, CGLU fonctionne selon une structure décentralisée autour de ses sept sections régionales, dont CGLU MEWA, celle regroupant les gouvernements locaux du Moyen-Orient et de l’Asie de l’Ouest.

Site web: www.cities-localgovernments.org

Le Bureau Technique des Villes Libanaises (BTVL)

Le Bureau Technique des Villes Libanaises (BTVL) a été créé en réponse aux besoins de renforcement des villes libanaises. Sa position privilégiée avec les municipalités lui permet à la fois de leur assurer une assistance technique dans l’élaboration et la mise en œuvre de leurs projets de développement, mais également de développer les relations internationales des municipalités avec leurs partenaires méditerranéens ou européens.

Le BTVL a été créé lors de la IVème Conférence Générale des Villes libanaises, syriennes et jordaniennes, en février 2001, à Tripoli. Il est placé sous la direction de Cités Unies Liban.

Cités Unies Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises (Cités Unies Liban/BTVL)

Cités Unies Liban/BTVL anime le réseau de villes libanaises membres  de l’organisation mondiale Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU) et recense aujourd’hui 86 municipalités et fédérations des municipalités ayant adhéré à son projet.

Les missions de Cités Unies Liban/BTVL :

L’animation du réseau :

- Animer le réseau de collectivités membres de CGLU au Liban, les mettre en contact avec d’autres membres du réseau.

- Animer le Comité des Maires Libanais.

La contribution au processus de décentralisation au Liban :

- Organiser le mouvement de municipalités au Liban, faire reconnaitre leur rôle dans le développement local, les encourager à coopérer entre elles et à parler d’une voix unie.

- Dynamiser le dialogue entre les collectivités locales, les institutions gouvernementales et les organismes internationaux.

- Créer des espaces de dialogue entre les entités impliquées par la question de la décentralisation.

- Promouvoir un Programme National d’Appui aux Municipalités Libanaises (PNAML).

Le renforcement de l’institution municipale :

- Aider les villes à élaborer et mettre en place des projets de développement et à améliorer leur service public.

- Organiser des formations d’élus et de cadres municipaux au Liban ou ailleurs.

- Faire connaître aux élus locaux de nouvelles pratiques et de nouveaux services municipaux.

- Développer et gérer des projets de développement local.

- Mettre en place des Bureaux Municipaux de Développement Local et les accompagner pour qu’ils soient introduits dans le cadre institutionnel municipal.

L’ouverture à l’international :

- Aider à la recherche de villes partenaires pour les collectivités membres.

- Favoriser les projets de coopération décentralisée et permettre la mise en contact et l’élaboration de processus de coopération entre des partenaires identifiés.

- Sensibiliser les villes françaises et européennes, bailleurs de fonds et organisations internationales aux besoins des villes de la région.

- Encourager les collectivités membres à faire partie des instances de CGLU et d’autres réseaux euro-méditerranéens.