001.jpg 002.jpg 003.jpg 004.jpg 008.jpg 007.jpg 006.jpg 005.jpg

Projet d’Appui aux Municipalités Libanaises dans le domaine de la formation des acteurs publics locaux

Contexte

Ce projet est développé dans le cadre du Programme National D’Appui aux Municipalités Libanaises et est issu d’une demande qui émane des élus locaux libanais.

Le Comité des Maires libanais (CML) et le Bureau CGLU/BTVL mettent l’accent depuis de nombreuses années sur la nécessité de structurer les services techniques des municipalités libanaises et de former les acteurs publics locaux. Dans ce cadre, de nombreux projets et actions ont été mis en œuvre pour favoriser une réflexion sur la thématique de la formation. Ces actions ont pris forme à travers des réunions et rencontres avec des acteurs importants dans ce domaine qui souhaitent apporter leur soutien aux municipalités libanaises, tels que le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, l’Association des Maires de France, le Ministère français de la Décentralisation et de la Fonction Publique, le Conseil Général des Yvelines, Cités Unies France…

Par ailleurs, une mission de deux experts du CNFPT au Liban en mai 2013, organisée par le Bureau CGLU/BTVL à la demande de l’ambassade de France au Liban a abouti à une étude de pré-diagnostic intitulée « La formation, un outil essentiel pour l’administration publique locale au Liban ». Les propositions du présent projet se sont appuyées sur les recommandations de cette étude.

Objectifs

Objectifs généraux :

  • La mise en cohérence, la structuration et le renforcement des compétences municipales et de la pérennité des initiatives existantes en matière de formation des élus et agents des municipalités ;
  • L’accompagnement de l’Etat et des municipalités dans la structuration d’un service public municipal, élément essentiel du processus de décentralisation et du développement local.

Objectifs spécifiques :

  • L’expression des besoins des élus locaux mais également des acteurs qui interviennent à l’échelle locale en termes de compétences, d’organisation stratégique et opérationnelle des services locaux  par rapport aux enjeux et projets du développement local ;
  • La concertation et le dialogue entre les élus locaux et les institutions de l’Etat concernées sur la question des compétences des municipalités et de la formation des acteurs publics locaux ;
  • La coordination et la capitalisation des initiatives de formation à destination des municipalités ;
  • Le renforcement des compétences des municipalités ;
  • L’apport d’information, de conseils et d’orientation en matière de formation des élus et techniciens municipaux libanais.

Période

En cours de montage

Villes libanaises bénéficiaires

Villes Membres du réseau CGLU

Partenaires pressentis

Les maitres d’ouvrage :

  • Le Bureau CGLU/BTVL
  • Le Centre National de la Fonction Publique Territoriale

Les partenaires Libanais :

  • Le Ministère de l’Intérieur et des Municipalités.
  • Le Bureau du Ministre de l'Etat pour la Réforme Administrative (OMSAR)

Les partenaires internationaux :

  • Le Ministère Français de la Décentralisation et de la fonction publique
  • Le Ministère français des Affaires Etrangères
  • L’Institut Français au Liban
  • Le Conseil Général des Yvelines

Actions

Actions réalisées en amont du montage du projet :

  • Organisation d’une mission d’étude sur les métiers de la fonction publique territoriale, les 10, 11 et 12 février 2014 à Angers, Nantes puis Paris. Cette mission d’étude a été organisée dans le cadre du Projet Concerté de Cités Unies France, en lien avec le Programme National d’Appui aux Municipalités Libanaises et avec le Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT). A l’issue de cette mission, les élus locaux libanais ont demandé au bureau CGLU/BTVL la formulation d’une feuille de route commune en matière de formation des acteurs publics locaux.
  • Réunions des élus libanais autour du Projet National d’Appui aux Municipalités Libanaises dans le domaine de la formation des acteurs publics locaux

         - Réunion de présentation des grandes lignes du projet et de mise en place d’une feuille de route commune, le 14 mars 2014 à l’Institut Français au Liban.

         - Réunion de validation de la feuille de route, le 14 mai 2014 à l’Institut français au Liban.

Actions prévues dans le cadre du projet :

  • L’organisation d’un séminaire de lancement, prévu au début de l’année 2015, en partenariat avec le Conseil Général des Yvelines.
  • L’organisation d’une mission d’études de membres du Comité de pilotage au CNFPT (France), afin de mieux comprendre l’organisation du Centre National de la Formation Publique Territoriale (CNFPT) et de rencontrer des élus locaux français ainsi que des responsables de services des ressources humaines de collectivités locales françaises.
  • La réalisation d’une étude de diagnostic qui reposera sur deux axes :

1)      L’appréhension de la situation des effectifs dans les municipalités, du profil des agents, de la gestion des ressources humaines et du développement des compétences,  qui sera à mettre en perspective avec les projets de développement portés par ces municipalités.

2)      L’identification des initiatives de formation existantes (méthodologie, thématiques abordées, échelle de mise en œuvre, groupes cibles, profil des formateurs, guides et matériaux  pédagogiques existants, institutions de formation).

L’étude sera basée sur des entretiens menés sur un échantillon de collectivités locales libanaises ainsi que d’acteurs qui coopèrent avec ces dernières.

Ce travail d’enquête sera réalisé par une équipe d’experts libanais avec l’appui et l’expertise du CNFPT.

  • L’organisation de débats pour un diagnostic partagé avec le comité technique de suivi du projet
  • La réalisation d’un référentiel des fonctions fondamentales au fonctionnement d’une collectivité et des politiques de développement du territoire, qui comprendra :

1)      Pour la conduite de l’action publique : des fonctions transverses et prioritaires (fonctions d’encadrement, ressources humaines, finances, administration, marchés publics…).

2)      Pour la conduite des politiques publiques de développement local : des fonctions spécifiques aux objectifs de développement des collectivités correspondant à la taille des municipalités, à leur géographie, et à leur structure (fédérations de municipalités).

  • La création d’un centre de ressources agréé par le Ministère de l’Intérieur et des Municipalités, hébergé par le Bureau CGLU/BTVL, qui aura à la fois des missions d’information, de coordination et d’orientation vis-à-vis des collectivités locales, des institutions étatiques et des bailleurs de fonds internationaux et qui pourra également proposer des formations et des outils pédagogiques.
  • L’organisation d’un séminaire de clôture

Autres données

Lien vers :

Le relevé de décisions de la réunion du 14 mai 2014 (Français)

 

 


Retour aux Projets